La poussette de Madame Santiago traîne dans le couloir, sur la droite après la porte d’entrée. On ne peut pas la rater. Une poussette double, bleu ciel et grise de crasse. A l’intérieur, pas d’enfants, mais quelques sacs vides… des sacs de supermarché. Ses enfants sont trop grands pour être dans une poussette, 5 et 7 ans. De toute façon ses enfants ne sont plus avec elle, nous les avons placés en début de semaine. Une urgence, cela faisait plusieurs jours qu’elle errait avec ses deux enfants et son compagnon, un fou violent qui sort de prison m’a t-on dit. Bref, plus de toits, de nourriture, d’habits… Madame Santiago opte pour le placement de ses enfants. Il en est question dans le service depuis de nombreuses années. Madame Santiago fait chier les travailleurs sociaux depuis toutes ces nombreuses années « elle est folle… menteuse… manipulatrice… on devrait lui couper les allocs… elle se prostitue… elle ne devrait pas faire d’enfants… ». Beaucoup se sont cassé les dents sur cette situation… ne sont jamais arrivés « à faire le  placement » comme on dit.

Effectivement, Madame Santiago n’arrive pas à s’occuper sereinement de ses enfants… trop de monde passent à la maison… des hommes beaucoup… peut-être que son père était le premier.

Alors elle ment, elle dit que tout va bien… trop difficile de parler de tout ça… ça fait mal. Pourtant, un peu d’accueil et d’écoute permettront l’expression d’une certaine souffrance… le viol est parlé a demi-mot… entre tristesse et colère… sa vie de merde aussi.

Quand nous venons au domicile… les enfants veulent partir avec nous. Je n’ose imaginer… ça doit quand même faire drôle de voir sa mère à quatre pattes avec une bite dans le cul et une autre dans la bouche.

Alors oui, le placement s’impose… et Madame Santiago donne son accord. Elle se rend au service avec son compagnon et ses deux enfants et… la poussette. Seul moyen pour transporter le peu d’affaires qu’ils ont.

Les enfants sont placés, ils disent merci… Madame Santiago repart avec son compagnon… en errance… mais la poussette reste là… au service.

Un oubli ?

Au bout de trois jours les commentaires vont bon train « elle nous emmerde cette poussette… elle est sale… elle pu… c’est qui le travailleur social qui s’occupait de cette situation… c’est Rigaud !!!… il faut qu’il nous en débarrasse… cette poussette de Roms !!! »

Madame Santiago a oublié sa poussette : « maintenant que je vous ai confié mes enfants… qui va s’occuper de moi… ne m’oubliez pas… j’ai besoin d’aide » semble dire cette poussette pour qui sait tendre l’oreille.

La poussette de Madame Santiago pose problème… un beau problème autour duquel des questions pourraient émerger... source de recherche de sens.

Mais pardon… la poussette ne pose pas problème…non… la poussette est un problème… un problème dont il faut se débarrasser.

Allez ! comme dit l’autre « Au suivant ! »

Vues : 118

Commentaire de Joseph Rouzel le 15 février 2014 à 6:33

Elle pousse à quoi la poussette? Qu'on la foute dehors ou à entendre ce que Mme Santiago à laissé en dépôt? Des paroles gelées, comme dit Rabelais.

Commentaire de Pia Perrot le 17 février 2014 à 9:42

parfois les camps volants aboutissent à des non lieux....

Commenter

Vous devez être membre de REZO Travail Social pour ajouter des commentaires !

Rejoindre REZO Travail Social

Parole de Sagesse

« Quand un groupe d'hommes renie l'Etat sous l'autorité duquel il avait jusqu'alors vécu, il est bien près en fait d'établir son propre gouvernement. »

Gandhi

Astuces techniques

Désactiver les notifications par mail à chaque réponse dans un forum ou un groupe (dans le cas où votre boite serait "saturée" de message).

Recevoir les communications envoyées à tous les membres du REZO qui peuvent être filtrées par erreur par votre boîte mail.

Contribuer

Pour soutenir REZO, participer aux frais d'hébergement, de maintenance et améliorations :


Merci !
Erwan, administrateur du REZO

Remarque :  pour ceux qui sont réticents à payer en ligne, il est aussi possible d'envoyer un chèque.
Merci de me contacter pour que je vous envoie les coordonnées postales.

Forum

gerpla

Démarrée par Duplat dans Général. Dernière réponse de Joseph Rouzel Il y a 20 heures. 1 Réponse

Bonjour,Je cherche à pouvoir joindre par mail ou téléphone le GERPLA mais je ne trouve leurs coordonnées nulle part...Continuer

Les 150 ans du Capital de Marx...

Démarrée par Joseph Rouzel dans Général. Dernière réponse de Joseph Rouzel mardi. 3 Réponses

On fête les 150 ans du Capital de Marx... ça vous dit quelque chose? IL y a le film sur le jeune Marx; un beau livre de Michel Feher: Le temps des investis etc Qu'est-ce qu'on en pense dans le secteur du travail dit "social"? …Continuer

Billets

J'écoute mal un sot qui veut que je le craigne

Publié(e) par Laurent OTT le 20 octobre 2017 à 8:39 0 Commentaires

« J’écoute mal un sot qui veut que je le craigne,

Et je sais beaucoup mieux ce qu’un ami m’enseigne. » 

Victor Hugo: Discours sur l’enseignement mutuel –…

Continuer

© 2017   Créé par Joseph Rouzel.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation