Acheter Joseph Rouzel pas cher ou d'occasion sur PriceMinister

Je ne savais pas que j'étais à vendre. Me voici donc réduit à l'état d'objet. Nous avons bien réalisé ce que Jean-Caude Milner dénonce comme la politique des choses. Vérifiez, vous êtes sans doute aussi à vendre, par cher ou même d'occase.

Vues : 574

Commentaire de jean marie Vauchez le 3 novembre 2013 à 10:36

Tu as un prix ? Souviens toi au congrès, je crois que c'est jean pierre Lebrun qui nous a annoncé qu'un organisme avait chiffré le prix d'une vie humaine.... Viva Michea !

Commentaire de Joseph Rouzel le 3 novembre 2013 à 10:52

Il me semble plutôt que c'est Claude Allione. Mais peu importe, nous y sommes jusqu'au cou. On s'en sort comment? Il ne suffit pas de dire: je ne suis pas à vendre, ni comme le crie Elephant man: je ne suis pas un éléphant, je suis un être humain... Que faire? J'ai pas envie d'être acheté par le vilain petit Qatar et me retrouver à faire l'éloge des tyranneaux en octosyllabes, ce que je déteste, sous peine, si je refuse,  de me faire couper la tête.

Commentaire de Joseph Rouzel le 3 novembre 2013 à 15:19

Maismoi on ne m'a rien de mandé. J'suis pas à vendre, mais y'en qui s'en foutent.

Commentaire de Joseph Rouzel le 4 novembre 2013 à 7:43

Belle démonstration de BJP, mais fausse. ça ne s'est pas passé comme ça. J'avais tapé mon nom sur Google, sachant que des critiques étaient passées sur Internet sur mes bouquins. J'ai d'ailleurs trouvé des choses intéressantes.Et je suis tombé par hasard sur cet énoncé: achetez ... Je ne suis pas totalement idiot je  sais bien que cela renvoie à l'achat de bouquins. Mais j'ai trouvé cette formulation tout à fait emblématique. Au lieu de : achetez les livres de XY, on a achetez XY.  C'est un glissement, un caviardage qui témoignent que l'on puisse aujourd'hui prendre les humains pour des choses. On commence par trafiquer les mots et le reste suit.    

Commentaire de David Chetman le 4 novembre 2013 à 8:47

"C'est un glissement, un caviardage qui témoignent que l'on puisse aujourd'hui prendre les humains pour des choses. On commence par trafiquer les mots et le reste suit."

Désolé Joseph mais y'a bien longtemps qu'on prend les humains pour des choses .

L'esclavage ne date pas d'hier et si ce n'est pas prendre l'autre pour une chose qui se vend , s’échange etc etc ...........

La controverse de Valladolid est un assez bel exemple de cet état de fait qui renvoie aussi aux grecs et romains pour qui des hommes étaient des marchandises ........

De plus , à mon sens , on adapte les mots à ce qui nous arrange , voire on crée un mot pour coller à une situation , un état de fait , une nouveauté  , je pense que l'acte précède le mot lui donnant ainsi corps et une fonction d'instituant .

Commentaire de Moucui Glazette le 4 novembre 2013 à 10:42

Quoiqu'il en soit, nous sommes bien bien et bien informés que votre dernier bouquin, Joseph, est sorti. 

Je dis ça avec un peu d'ironie, simplement parce que j'ai eu le sentiment d'en avoir beaucoup entendu parler sur REZO. 

Commentaire de David Chetman le 4 novembre 2013 à 12:57

Sur Bing et Yahoo tu apparais à vendre en bas de page 1 et sur Google en 3eme position de la page 2 !!!!

Ah Joseph j'en suis désolé mais Google n'est plus ton ami  ;-)

Commentaire de Joseph Rouzel le 4 novembre 2013 à 18:34

Bruno Jean, pourquoi vous ne me croyez pas quand je vous dis que c'est comme ça que je suis tombé sur cet énoncé? En tapant mon  nom  et en faisant défiler les entrées. Il suffit d'en faire l'épreuve, vous tomberez aussi dessus. Saint Thomas, va; homme de peu de foi! Ceci dit je serai tombé sur : achetez Bruno Jean PALARD, ma réaction serait la même. J'ai voulu attirer l'attention sur le fait que dans la langue d'aujourd'ui il y a certains déraillages qui ne sont pas sans conséquences.

De tout temps bien sûr l'esclavage a existé; mais il prend aujourd'hui une tournure un peu particulière: celle de transformer tout ce qui vit sur la planète en marchandise. ça c'est nouveau et les signes, pourvu qu'on les sache lire, s’inscrivent à même la langue.

Commentaire de Joseph Rouzel le 5 novembre 2013 à 7:47

Quelle mauvais foi! Relisez ce que vous avez écrit, ce que vous affirmez. Il se trouve que les choses ne se sont pas passées comme vous le pensez. C'est comme ça. Y'a pas de quoi en faire un plat. Juste dire: eh bien je me suis gouré. ça a pas l'air facile à dire pour vous...

Bien sûr que dans les discussions je renvoie à mes bouquins. Je ne vais pas réécrire à chaque fois ce que j'ai écris ailleurs.  J'essaie d'éviter les parties de ping-pong et d'ouvrir à des dimensions un peu plus élaborées de la pensée. Ceci dit je le fais comme d'autres peuvent le faire, en revoyant à tel ou tel texte. Si vous faites attention je renvoie fréquemment à bien d'autres textes que les miens, comme vous pouvez le faire aussi. S'il s'agissait uniquement de faire la promo de mes bouquins, laissez-moi rire, il y a des moyens plus simples et plus efficaces.  J'ai "créé" Rezo, mais je n'en suis pas l’administrateur,  avec l'idée que la pensée de chacun puisse circuler, avec l'idée de faire réseau, de fédérer des forces et des convictions. Et la pensée exige un  effort autre que les parties de ping-pong dans lesquelles vous et quelques autres semblent se complaire. Je ne vois pas ce qui nous empêche de dialoguer à partir d'un texte ou d'un ouvrage.  Sinon mieux vaut tout mettre à la poubelle. ça produit un peu d’excitation, on se gratte le nombril, on se hausse du col... Un petit tour et puis s'en vont. A quoi bon.

Je rappelle que la discussion porte non sur mes bouquins mais sur cette expression que j'ai glanée sur Google: Achetez XY...   Y'a quand même moyen d'en dire quelque chose de cette marchandisation généralisée. En tout cas autre chose que: c'est pas comme ça que ça s'est passé...Je vous laisse à vos affirmations  qui ne concernent que vous, cher Bruno Jean, et j'aimerai que l'on passe au coeur du débat.

Commentaire de jean marie Vauchez le 5 novembre 2013 à 10:41

En fait, Bruno Jean est dans le thème sans le savoir. Lorsqu'il dit "je ne vous crois pas" à qui s'adresse-t-il ? C'est le discours d'un disciple à son maître et pour le coup, un maître bien concret, dont les idées sont publiées, et qui peut donc être attaqué, critiqué voir tué ?

Or, cet autre maître qu'est l'argent, ou plutôt l'idéal capitaliste de nos sociétés qui consiste à dire "jouissez sans entrave"de préférence, avec nos objets très sympathiques que nous vous proposons pour un prix modique est beaucoup plus compliqué à attaquer.

Cet idéal a aussi ses déclinaisons du côté du corps. Cela fait longtemps que le trafic d'organes existe, cela fait longtemps également que l'on peut trouver sur Internet des moyens de se faire refaire telle ou telle partie du corps ou alors, carrément d'en changer quelques aspects défectueux (un cœur, un rein, etc.) J'ai en tête la conclusion du film de Pierre Legendre (la fabrique de l'homme occidental) ou un médecin explique de manière très technique la manière dont il procède pour changer un cœur et/ou la voir chevrotante de Pierre Legendre pose cette question : sait-il qu'il assassine une métaphore ?

Le corps est à vendre pour le bien et la santé de tous. De là à pouvoir acheter son petit Joseph Rouzel pour le mettre sur sa cheminée, il n'y a qu'un pas. Internet, dans ses ratés de machines automatiques va plus loin que son maître et propose effectivement d'acheter telle ou telle personne. Le fond de la question est plutôt de repérer en quoi l'outil informatique prolonge devance la logique qui est la nôtre actuellement (et contre laquelle Bruno Jean s'inscrit en se collant au maître qu'il s'est lui-même trouvé, ce qui est une manière comme une autre de résister)

Commenter

Vous devez être membre de REZO Travail Social pour ajouter des commentaires !

Rejoindre REZO Travail Social

Parole de Sagesse

« Quand un groupe d'hommes renie l'Etat sous l'autorité duquel il avait jusqu'alors vécu, il est bien près en fait d'établir son propre gouvernement. »

Gandhi

Astuces techniques

Désactiver les notifications par mail à chaque réponse dans un forum ou un groupe (dans le cas où votre boite serait "saturée" de message).

Recevoir les communications envoyées à tous les membres du REZO qui peuvent être filtrées par erreur par votre boîte mail.

Contribuer

Pour soutenir REZO, participer aux frais d'hébergement, de maintenance et améliorations :


Merci !
Erwan, administrateur du REZO

Remarque :  pour ceux qui sont réticents à payer en ligne, il est aussi possible d'envoyer un chèque.
Merci de me contacter pour que je vous envoie les coordonnées postales.

Forum

prise en charge d'enfant dit "psychotique"

Démarrée par Christophe ARCHIS dans Général. Dernière réponse de Stéphanie Carion Il y a 5 heures. 113 Réponses

Bonjour,Je me présente rapidement. Je m'appelle Christophe et je suis ES. Je travaille dans une maison qui accueille 8 enfants placés par ordonnance judiciaire ou contrat administratif. Nous sommes liés au foyer départemental de l'enfance de…Continuer

Un peu d'humour

Démarrée par Stéphanie Carion dans Général. Dernière réponse de Christophe ARCHIS jeudi. 1 Réponse

Bonne suite de l'histoire à vous chers FrançaisUne Belge de pas sageContinuer

Billets

Dernier lieu social avant la Fin du Monde

Publié(e) par Laurent OTT le 27 avril 2017 à 10:58 2 Commentaires

L’action éducative , sociale et culturelle a été depuis les années 2000 victime d’une double dégradation.

Sur le plan pratique, celui des droits, des réalités professionnelles et institutionnelles , l’action…

Continuer

Atelier educatif et social : video

Publié(e) par Laurent OTT le 23 avril 2017 à 11:39 4 Commentaires

  Invitation par Joseph à partager nos pratiques ( ça ne peut pas être que les miennes) .

Atelier éducatif à Champlan …

Continuer

© 2017   Créé par Joseph Rouzel.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation