Poésie et travail du social

Informations

Poésie et travail du social

La poésie renouvelle les forces vives du langage, en cela elle est révolutionnaire car elle modifie les nouages du lien social. Je propose ici un espace ouvert aux quatre vents de la poésie vivante.

Membres : 36
Activité la plus récente : 2 nov.

Forum de discussion

du noir sur le blanc

Démarrée par sebastien 6 août 2013. 0 Réponses

Justifier ce que l’on faitMonde à double facetteLe tout sans perdre la face, sans perdre la têteEspoir d’une vie étoilée,Juste avoir une place,Place sans ticket,Marre d’attendre, de faire la queue à…Continuer

Mur de commentaires

Commentaire de Joseph Rouzel le 12 juin 2017 à 15:20

Une dernière année plutôt calamiteuse
malgré les paquets de joie
fugace que lui procurait son optimisme increvable
une femme en robe
légère qui avance vers lui – le soleil dans le dos –
des petits verres mais beaucoup
– la commande des vingt-quatre sonnets à dix francs
le sonnet
avec les sansonnets dans les arbres
c'est une facilité peut-être
mais autant la porter au crédit de la « main de gloire »
comme il dit
Verlaine et retourner au soleil se chauffer les os

Bernard Chambaz, Etc.

Commentaire de Joseph Rouzel le 21 juillet 2017 à 10:02

« À l’intérieur du noyau de l’atome, dauphin appelé à la monarchie absolue, j’aperçois, en promesse, des tyrannies non moins perverses que celles qui dévastèrent à plusieurs reprises le monde, des églises dont la charité n’est qu’un coquillage (…). Ce qui suscita notre révolte, notre horreur, se trouve à nouveau là, réparti, intact et subordonné, prêt à l’attaque, à la mort. Seule la forme de la riposte restera à découvrir ainsi que les motifs lumineux qui la vêtiront de couleurs impulsives. » (« Heureuse la magie… », in Recherche de la base et du sommet – Bibliothèque de la Pléiade, p. 652).

Commentaire de Alain le 22 juillet 2017 à 7:27

René Char ci-dessus

Commentaire de Joseph Rouzel le 22 juillet 2017 à 7:40

Exact... 

Commentaire de Joseph Rouzel le 10 août 2017 à 8:02

Quand la lumière née de l’estuaire
m’éblouit
m’aveugle
Lorsqu’elle m’incite à tourner le dos à cette clarté
ainsi propagée autour de moi
J’éteins la lampe modeste du nid retournée
Longuement je regarde les petits corps chauds
Dès lors les mots ne m’assaillent plus
Mieux !
Les voici qui me laissent vivre
dans une semi-obscurité bienfaisante
Enfin ! Je vis dans l’intensité de la pénombre
Enfin ! Les modestes becs m’apportent lumière intérieure et paix

Et les heures musicales s’enchaînent
C’est l’instant où je me saisis des oiseaux anxieux
J’en fais mes frères aveugles
Et dans la nuit nous nous élançons
mus par cet étrange sentiment de sécurité animale
maintenant que l’intensité de la lumière née de l’estuaire
peu à peu
sur nous tous
a posé son voile de lin.

Franck Venaille, Requiem de guerre

Commentaire de Joseph Rouzel le 2 novembre 2017 à 9:07

" Tout est près. Les pires conditions matérielles sont excellentes. Les bois sont blancs ou noirs. On ne dormira jamais." André Breton, Manifeste du surréalisme, 1924.

Commenter

Vous devez être membre de Poésie et travail du social pour ajouter des commentaires !

 

Membres (36)

 
 
 

Parole de Sagesse

« Quand un groupe d'hommes renie l'Etat sous l'autorité duquel il avait jusqu'alors vécu, il est bien près en fait d'établir son propre gouvernement. »

Gandhi

Astuces techniques

Désactiver les notifications par mail à chaque réponse dans un forum ou un groupe (dans le cas où votre boite serait "saturée" de message).

Recevoir les communications envoyées à tous les membres du REZO qui peuvent être filtrées par erreur par votre boîte mail.

Contribuer

Pour soutenir REZO, participer aux frais d'hébergement, de maintenance et améliorations :


Merci !
Erwan, administrateur du REZO

Remarque :  pour ceux qui sont réticents à payer en ligne, il est aussi possible d'envoyer un chèque.
Merci de me contacter pour que je vous envoie les coordonnées postales.

Forum de discussion

du noir sur le blanc

Démarrée par sebastien 6 août 2013. 0 Réponses

Justifier ce que l’on faitMonde à double facetteLe tout sans perdre la face, sans perdre la têteEspoir d’une vie étoilée,Juste avoir une place,Place sans ticket,Marre d’attendre, de faire la queue à la banque et plus longue quand elle est…Continuer

Évènements

© 2017   Créé par Joseph Rouzel.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation