Justifier ce que l’on fait

Monde à double facette

Le tout sans perdre la face, sans perdre la tête

Espoir d’une vie étoilée,

Juste avoir une place,

Place sans ticket,

Marre d’attendre, de faire la queue à la banque et plus longue quand elle est alimentaire

Réalité d’un quotidien

Où sur le trottoir t’es en chien

Une place juste,

Montrer que t’as des briques à poser,

Participer dans la cité,

Lieu de vie, le temps du bonjour

Sans  le regard qui te  laisse, froid dans le dos,

Envie de laisser tout ça,

Partir en feu d’artifice, sous  cette pluie,

Interminable sont les journées,

Mais rendre compte, en trait d’union

 

Pour cette dernière, elle a du quitter le pays…..

 

Vues : 54

Parole de Sagesse

« Quand un groupe d'hommes renie l'Etat sous l'autorité duquel il avait jusqu'alors vécu, il est bien près en fait d'établir son propre gouvernement. »

Gandhi

Astuces techniques

Désactiver les notifications par mail à chaque réponse dans un forum ou un groupe (dans le cas où votre boite serait "saturée" de message).

Recevoir les communications envoyées à tous les membres du REZO qui peuvent être filtrées par erreur par votre boîte mail.

Contribuer

Pour soutenir REZO, participer aux frais d'hébergement, de maintenance et améliorations :


Merci !
Erwan, administrateur du REZO

Remarque :  pour ceux qui sont réticents à payer en ligne, il est aussi possible d'envoyer un chèque.
Merci de me contacter pour que je vous envoie les coordonnées postales.

Forum de discussion

du noir sur le blanc

Démarrée par sebastien 6 août 2013. 0 Réponses

Justifier ce que l’on faitMonde à double facetteLe tout sans perdre la face, sans perdre la têteEspoir d’une vie étoilée,Juste avoir une place,Place sans ticket,Marre d’attendre, de faire la queue à la banque et plus longue quand elle est…Continuer

Billets

ON M’A VENDU TELLEMENT DE RÊVES QUE JE N’AI PLUS SOMMEIL

Publié(e) par Laurent OTT le 14 décembre 2017 à 22:10 0 Commentaires

On m’a vendu tellement de rêves que je n’ai plus sommeil  (Frau Sakura)

L’horreur des automatismes

Je me souviens de mon effroi de petit garçon face au spectacle d’un coq dont ma…

Continuer

© 2017   Créé par Joseph Rouzel.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation