Il y a actuellement 3332 inscrits sur REZO. Quand je vois la pauvreté des échanges (pas en qualité, mais en quantité) je me pose vraiment la question de l'utilité de cette plateforme. Ce que j'en attends - c'est pour cela que je le tiens à bout de bras - c'est l'ouverture d'une ruche qui bourdonne, de conversations riches et variées, de témoignages vivants, de disputatio et de joutes dialectiques... Quand j'ouvre REZO, ce que je vois est tout autre: un désert, avec quelques bédouins conduisant leur chameaux! J'aime bien les bédouins... Mais...

Quel interêt? J'ai quand même dans l'idée d'arrêter ce site s'il ne s'y manifestent pas plus de passants enthousiastes pour parler des pratiques sociales...

Vues : 776

Y répondre

Réponses à cette discussion

Ce que le cas Felix a surtout révélé, c'est la tour d'Ivoire dans laquelle vous êtes enfermés, malgré les différents appels à démocratiser votre  verbe !  Aux captifs la libération, ça vous va bien ! Quel temps faîtes t-il sur les terrasses de la côte ? Le bonjour à madame...

PENDANX Daniel a dit :

Dans le "cas Felix" introduit sur ce forum, ce qui s'est engagé n'est pas un conflit entre des gentils et des inquisiteurs, mais un tout autre conflit - qui regarde et implique chacun -, conflit qui se révèle particulièrement dans le cours d'une cure analytique, celui entre un désir de savoir (de savoir du nouveau tout à la fois sur le contexte instituant du sujet de la parole - qui est aussi la question du sacrifice et de la dette, question de justice -, et sur son propre désir ) et un désir de ne pas savoir. Ce désir (ou "volonté ") de ne pas savoir s'accompagne toujours d'un motif refoulé de haine et d'un entraînement meurtrier, au passage à l'acte. Celui du "killer", qui peut être tout aussi bien celui collectif d'une dite "équipe " : habituelle défense contre la dépression, qui peut toutefois laisser espérer pour certains - s'ils ne recevaient légitimité du discours militant et "indulgences" diverses dans le contexte de tant de ces dites "supervisions" (où, telle l'Église dans la vieille politique des confesseurs, la bonne mère institutionnelle va garder la main sur le conflit du sujet, et partant sur le sujet en personne!) - un renversement... C'est d'ailleurs ainsi que s'ouvrit pour moi, pour le "killer" que je fus aussi, par la grâce d'un analyste qui exerçait son office, non militant dans cette institution où je faisais mes débuts, dans ce que j'appelle les bonnes limites, le chemin de l'analyse, de ma première psychanalyse.

Il n’est pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Excusez-moi si j’ai déformé la phrase. Cependant la surdité n’empêche pas de garder quelques civilités. Je dis souvent aux ados que malgré leur haine ils peuvent rester des humains, que c’est le minimum qu’ils peuvent faire pour eux-mêmes. 

C'est bien la question que je soulevais Louise: comment métaboliser la haine dans des formes socialement acceptables? Elle court dans ce Rezo, comme ailleurs. Il m'a semblé qu'une plate-forme d'expression ouverte comme celle-ci pouvait y contribuer. Evidemment la polémique, l'affrontement des idées, la disputatio, comme on disait à l'Université au moyen-âge,  est une chose, l'invective en est une autre. Quelle est le champ de civilité acceptable? 

Nous revenons aux fondamentaux là... sur cette plate-forme d'expression ouverte.. ( pas toujours plate d'ailleurs) nommée REZO...
L'article 11 de la liberté d'expression est le cadre juridique auquel je fais référence parfois.. et vous ?

oasis,oasis....petit coin de verdure dans l'immensité des méandres du travail social.....petit coin où peut on encore espérer créativité et ingéniosité dans un dialogue, une réciprocité interlocutive (N. Denoyel) pour faire face (ou faire avec) le contexte peu flamboyant. Rezo n'est elle pas cette plateforme où cela est envisageable? ou l'on peut souhaiter, par le partage, avancer dans nos reflexions créatrices et génératrice de "possible"? donc, oui, l'interet est certain!

Joseph Rouzel a dit :

Oasis, oasis...

Le dormeur du val

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

(Arthur Rimbaud)

"Petit coin de verdure...." Méfions-nous : même quand tout a l'air calme, il arrive que ça canarde sacrément... 

oui 

mais ce qui est bien avec Rimbaud, c'est qu'il en a fait un poème 

Répondre à la discussion

RSS

Parole de Sagesse

« Quand un groupe d'hommes renie l'Etat sous l'autorité duquel il avait jusqu'alors vécu, il est bien près en fait d'établir son propre gouvernement. »

Gandhi

Astuces techniques

Désactiver les notifications par mail à chaque réponse dans un forum ou un groupe (dans le cas où votre boite serait "saturée" de message).

Recevoir les communications envoyées à tous les membres du REZO qui peuvent être filtrées par erreur par votre boîte mail.

Contribuer

Pour soutenir REZO, participer aux frais d'hébergement, de maintenance et améliorations :


Merci !
Erwan, administrateur du REZO

Remarque :  pour ceux qui sont réticents à payer en ligne, il est aussi possible d'envoyer un chèque.
Merci de me contacter pour que je vous envoie les coordonnées postales.

Forum

REZO: quelle utilité?

Démarrée par Joseph Rouzel dans Général. Dernière réponse de Rozenn Il y a 3 heures. 43 Réponses

Il y a actuellement 3332 inscrits sur REZO. Quand je vois la pauvreté des échanges (pas en qualité, mais en quantité) je me pose vraiment la question de l'utilité de cette plateforme. Ce que j'en attends - c'est pour cela que je le tiens à bout de…Continuer

Social et médico-social versus service à la personne

Démarrée par Gaël dans Général. Dernière réponse de Djamila Zaatri samedi. 22 Réponses

Bonjour,Je m'intérroge sur l'avenir de la profession. D'un côtés les services sociaux n'ont plus les moyens de remplir leurs missions, de l'autre les Service à la Personne se développent de manière exponentielle avec des acteurs de terrain…Continuer

Évènements

© 2017   Créé par Joseph Rouzel.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation