Bonjour,
Je viens de finir un remplacement de 9 mois dans un esat au service habitât.j ai assisté à plusieurs actes de maltraitance psychologique mais physique aussi.l équipe,blasee ou par peur de représailles ne dit rien sur ce comportement principalement perpétré par un des membres.cette personne est connu depuis des années pour ces faits,la direction pour ne pas faire de vagues ne bouge pas.Je l ai interpellé à plusieurs reprises mais rien ne se passe.Que faire ?Qui dois je interpeller? En fait,c'est moi qui ait été pénalisée ,la direction préférant me "débarquer" plutôt que d assurer son rôle de protection envers les résidents.
Lisa

Vues : 121

Y répondre

Réponses à cette discussion

Bonjour Lisa, face à des actes de maltraitance, première chose à faire est d'écrire en AR à ton employeur pour les interpeller sur ces faits. Si tu n'as pas de nouvelles d'ici trois semaines, tu peux porter plainte contre X pour violence sur personnes vulnérables auprès du procureur de la république du TGI du département en joignant le courrier envoyé à ton employeur.
Dans ce courrier tu peux nommer les gens par leur fonction ou leur statut dans un premier temps. Cette démarche n'est pas anodine et difficile.
Si tu veux plus d'info envoie moi un mail.
Bon courage et bonne année 2018.

Bonjour,

Plusieurs choses me praissent essentielles :

vous ne pouvez pas vous poser de questions et attendre de mettre au jour ce que vous avez constaté à telle date telle heure concernant untel et untel,.. pourquoi? c'est simple, si vous laissez faire sans avoir dans l'aprés-coup signaler la situation de façon claire et précise et dans un délais plus que entendable (rapidement voire immédiatement), vous vous exposez à rendre votre constat caduque pour la simple et bonne raison que devant une situation où la dignité, l'intégrité physique psychique blabla etc d'une personne serait atteinte, il n'est pas pensable que vous ne mettiez pas tout en oeuvre instamment pour fair cesser la situation. Le danger pour l'autre ne peut souffrir d'un timing différé. c'est ce qui vous sera opposé par la défense adverse en tout cas.
l'attente pour signaler, est contre-productif. Signaler n'est pas accusé, c'est constaté. Laisser le soin à qui de droit de venir définir et requalifier cela suivant,.. le stade de la "procédure",..

Le TEMPS est un critére absolu.
Vous savez qu'en dénoncant une situation vous avez souvent signé votre préavis ! mais c'est de soi à soi. La décision de faire un constat un écrit ne relève que de la décision personnel, en son nom quoi,.. certains attendent une décision d'équipe,.. foutaise, cela veut achter une paix voire créer une merde supplémentaire en refilant le bébé à d'autres,.. prenez vos responsabilités, vous l'avez fait,.. chacun voit sa responsabilité civile puis pénale en jeu, la direction se protège c'est tout.

bref, ces situations existaient avant votre venue et existeront après votre départ.

Une nuance de taille, sous entendue dans ce que vous dites Minh: signaler, ça n'est ni dénoncer, ni une délation... C'est une obligation. Sur la maltraitance, le texte précise même si vous avez soupçon de maltraitance. La question du temps est aussi primordiale. ça ne souffre aucun délais. Je pense ici à un collègue directeur qui devant une plainte de viol d'un résident sur une résidante de l'institution, comme c'était la X ème fois que cela se produisait, et que réflexion et enquête menées, c'était du pipeau, avait proposé à l'équipe de prendre le temps, d'en parler avec le deux personnes concernées et s'il y avait lieu de prévenir le procureur. Or cette fois-là les faits étaient avérés. Le directeur a été sanctionné pour n'avoir pas signalé immédiatement. C'est compliqué : le temps de la clinique n'est pas celui de la justice et ce dernier prime. Le signalement au procureur peut être fait de façon anonyme ensuite il s'en saisit. Evidemment il faut apporter des faits, pas de vagues allégations.

Répondre à la discussion

RSS

Parole de Sagesse

« Quand un groupe d'hommes renie l'Etat sous l'autorité duquel il avait jusqu'alors vécu, il est bien près en fait d'établir son propre gouvernement. »

Gandhi

Astuces techniques

Désactiver les notifications par mail à chaque réponse dans un forum ou un groupe (dans le cas où votre boite serait "saturée" de message).

Recevoir les communications envoyées à tous les membres du REZO qui peuvent être filtrées par erreur par votre boîte mail.

Contribuer

Pour soutenir REZO, participer aux frais d'hébergement, de maintenance et améliorations :


Merci !
Erwan, administrateur du REZO

Remarque :  pour ceux qui sont réticents à payer en ligne, il est aussi possible d'envoyer un chèque.
Merci de me contacter pour que je vous envoie les coordonnées postales.

Forum

Debout pour nos métiers du travail social !

Démarrée par Joseph Rouzel dans Général. Dernière réponse de PENDANX Daniel 17 janv.. 1 Réponse

ça sonne un peu comme un refrain bien connu de l'Internationale Communiste:Debout ! l'âme du prolétaireTravailleurs, groupons-nous enfin.Debout ! les damnés de la terre !Debout ! les forçats de la faim !Pour vaincre la misère et l'ombreFoule…Continuer

offre de stage et de missions solidaire de camp chantier togo 2018

Démarrée par fazazi koura dans Emplois, Stages, Formations, ... 12 janv.. 0 Réponses

PrésentationASSEMBLESSAN - ASSEMBLESSAN est une association reconnue par l’état togolais qui signifie(Tous ensemble et ensemble).C’est une association apolitique non religieuse et à but non lucratif crée le 15 Aout 2009.L’Association ASSEMBLESSAN-…Continuer

Billets

Nos prisons volontaires

Publié(e) par Laurent OTT le 11 janvier 2018 à 12:34 0 Commentaires

De l’action comme empêchement

Nous appris à percevoir et reconnaître une certaine conception du travail, à la fois social, familial ou politique qui présente une ambivalence fondamentale. Cela…

Continuer

Évènements

© 2018   Créé par Joseph Rouzel.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation