Je me demande ce qu'est la Honte?

d'où ça "vient"?

de quoi ça procède?

Qu'est ce que cela vient "dire"?

Sur quoi ça porte ?

Et sa "fonction" dans l'économie du sujet?

J'ai beau lire sur le sujet, ça m'embrouille. La chose se "traite" ailleurs assurément mais sur le versant intellect pour en causer ici, cet affect est vraiment dur à aborder.

Vues : 873

Y répondre

Réponses à cette discussion

Discours du maître :  la Loi mise en question comme symptôme ? renversement du savoir de l'esclave au maître ? 0 cause du progrès de la science et du capitalisme ? est-ce cela Joseph ? 

Quand la mer monte... j'ai honte.

Quand elle descend... je l'attend.




Discours du maître :  la Loi mise en question comme symptôme ? renversement du savoir de l'esclave au maître ? C'est à cause du progrès de la science et du capitalisme  que Lacan épingle le savoir. Dans Les quatre discours c'est très profond quand par moment j'y crois comprendre d'abord son analyse de la philosophie Hegel et tous les autres, qu'il choisit pour son exposé dans l'envers de la psychanalyse. Dans Hegel l'esclave avait un savoir celui par lequel il travaille tandis que le maître est plutôt ignorant et dépendant. Le maître est même dépendant de l'esclave. Il a besoin de son esclave pour vivre et pour se nourrir. L'esclave lui est donc plus autonome en quelque sorte que le maître il sait travailler lui.  Il ne sais pas trop ce qu'il désire le maître. l'esclave sait ce que son maître désire et il sait désirer.  Alors le renversement serait, d'après Lacan, survenu quand le capitalisme  a rendu le sujet "pauvre" "sans " comme on le sais sans domicile, sans identité, sans travail, sans toujours sans et honteux disons. A ce moment précis l'esclave perd son savoir et le savoir serait passé du côté du maître. c'est une supercherie de l'époque moderne. Il se  peut que la honte d'être un homme soit dans se renversement du statut des "pauvres"  à qui la honte n'est pas bonne à qui est dans l'indigence, d'Homère. 

"Quand Homère monte... vous avez  honte.

 Et quand il descend... c'est latent."

Comme je lis lentement, j'arrive au passage dans le séminaire "l'envers de la psychanalyse" dans le lien que j'ai mis plus haut dans ce post, où Lacan introduit ceci :" de ce qui peut arriver de la promotion, au niveau où joue la fonction du riche, celle pour qui le savoir n’est qu’appareil d’exploitation, ce qui peut arriver de la reprise de voix de ce qu’il en est du plus de jouir, du (a). "

Donc pour lui encore une fois le savoir du riche qu'il a piqué à l'esclave ne serait qu'un appareil d'exploitation. C'est très fin cette analyse du renversement du "savoir" tiré de  la dialectique du maître et de l'esclave de Hegel dans la phénoménologie de l'esprit, la lutte à mort  pour la reconnaissance plutôt que la recherche d'harmonie cher aux moralistes tek que Levinas le voudrait. Il y a donc toujours discordance et violence, mais cette fois insidieuse, c'est la valeur de la force de travail dans la plus value de Marx qui prend une baffe dans sa gueule. La honte d'être un travailleur sans véritable valeur   

Le prolétaire c'est celui que l'on a dépossédé de ses capacités d'invention et de création, donc de son savoir et son savoir-faire. Il n'est plus qu'un exécutant des ordres du maître. C'est en train de se produire dans le travail dit "social", non? Et c'est directement en lien avec la financiarisation de l'action sociale (voir les SIB, traduits en Contrats à Impact social)...  Est-ce que la prolétarisation va de pair avec la honte? Sur quel point porte ce sentiment? De s'être laissé déposséder? A voir... 

Bonjour Alain, Joseph et les autres !

la honte serait-elle le résultat de la pulsion invocante pour avoir cédé au désir de l'Autre ?

La pulsion invocante, dont l'objet est la voix, a été proposée par Lacan sans qu'il lui ait jamais consacrée d'importants développements. Ses continuateurs ne semblent pas s'être intéressés à ce nouvel objet dont l'élucidation est pourtant essentielle à la
compréhension d'éléments aussi bien métapsychologique (surmoi), cliniques (hallucinations, passions) que processuel (identification). L'auteur propose ici en prenant appui sur sa pratique clinique et les quelques éléments théoriques épars existant
dans les textes de S. Freud et de J.Lacan de proposer une lecture - d'une part, du rôle de la pulsion invocante dans la naissance du sujet et dans la dynamique de la cure, et - d'autre part d'esquisser les destins de la voix conduisant à la constitution du surmoi.

http://www.insistance.org/news/42/72/Pulsion-invocante-et-destins-d...

http://www.movallali.fr/.Backup.09/.Backup.09/filer/filer%20ENG/Eng...

Quel serait le revers de cette médaille ?

La médaille du travail : la médaillhonte

En me baladant avec mon chien Kitann, j'ai eu quelques idées. C'est lui qui me les souffle. La honte ça doit avoir à voir avec le corps, l'image du corps. Par exemple on est saisi de honte si l'on est surpris à poil. On en rougit. On peut aussi éprouver de la honte lorsque l'image de soi est ternie. Un collègue qui dit une connerie devant des parents, votre môme qui fait des conneries... Je me trouve trop gros, trop maigre, trop ceci, trop cela... J'ai honte du regard de l'autre ou de ce que j'imagine du regard de l'autre.  Là le regard de l'autre, ce regard féroce du surmoi, fait retour: qu'est-ce qu'ils/il vont/va penser de moi? Et très souvent l'imagerie de la honte dans les tableaux ou la sculpture représente un personnage qui se couvre les yeux avec les mains: il ne veut pas voir que l'autre le voit. Il faudrait donc mettre en série cette question du regard, de l'imaginaire du corps et de l'éprouvé de la honte. Voir les nuances dans diverses circonstances. IL existe un film de Bergman de 1968 intitulé La Honte. Quelqu'un l'a vu? 

non pas vu ce film, et vous Joseph l'avez-vous vu ? De quoi s'agit-il ?

Répondre à la discussion

RSS

Parole de Sagesse

« Quand un groupe d'hommes renie l'Etat sous l'autorité duquel il avait jusqu'alors vécu, il est bien près en fait d'établir son propre gouvernement. »

Gandhi

Astuces techniques

Désactiver les notifications par mail à chaque réponse dans un forum ou un groupe (dans le cas où votre boite serait "saturée" de message).

Recevoir les communications envoyées à tous les membres du REZO qui peuvent être filtrées par erreur par votre boîte mail.

Contribuer

Pour soutenir REZO, participer aux frais d'hébergement, de maintenance et améliorations :


Merci !
Erwan, administrateur du REZO

Remarque :  pour ceux qui sont réticents à payer en ligne, il est aussi possible d'envoyer un chèque.
Merci de me contacter pour que je vous envoie les coordonnées postales.

Forum

Debout pour nos métiers du travail social !

Démarrée par Joseph Rouzel dans Général. Dernière réponse de PENDANX Daniel mercredi. 1 Réponse

ça sonne un peu comme un refrain bien connu de l'Internationale Communiste:Debout ! l'âme du prolétaireTravailleurs, groupons-nous enfin.Debout ! les damnés de la terre !Debout ! les forçats de la faim !Pour vaincre la misère et l'ombreFoule…Continuer

offre de stage et de missions solidaire de camp chantier togo 2018

Démarrée par fazazi koura dans Emplois, Stages, Formations, ... 12 janv.. 0 Réponses

PrésentationASSEMBLESSAN - ASSEMBLESSAN est une association reconnue par l’état togolais qui signifie(Tous ensemble et ensemble).C’est une association apolitique non religieuse et à but non lucratif crée le 15 Aout 2009.L’Association ASSEMBLESSAN-…Continuer

Billets

Nos prisons volontaires

Publié(e) par Laurent OTT le 11 janvier 2018 à 12:34 0 Commentaires

De l’action comme empêchement

Nous appris à percevoir et reconnaître une certaine conception du travail, à la fois social, familial ou politique qui présente une ambivalence fondamentale. Cela…

Continuer

Évènements

© 2018   Créé par Joseph Rouzel.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation